Comment reconnaître une voiture radar banalisée ?

Les voitures radar banalisées en France

 

Les radars automatiques banalisés sont une menace pour les automobilistes français. Ces voitures sont souvent difficiles à repérer, ce qui peut entraîner des amendes pour les conducteurs. Heureusement, il existe quelques moyens de les repérer.

 

Les voitures radar banalisées sont généralement des berlines noires ou grises. Elles ont souvent des plaques d’immatriculation temporaires ou des plaques minéralogiques de location. Les radars automatiques banalisés sont généralement équipés de quatre phares, d’un toit ouvrant et d’un aileron arrière.

Si vous apercevez une voiture qui semble suspecte, vous pouvez essayer de repérer les signes suivants :

  • Un appareil photo ou un téléobjectif sur le toit ou sur le pare-brise ;
  • Un ou plusieurs appareils électroniques sur le tableau de bord ;
  • Des câbles électriques ou des téléphones cellulaires visibles ;
  • Une personne assise à l’arrière de la voiture avec un appareil photo ou un téléobjectif.

Si vous avez des doutes, il est préférable de rester à l’écart de cette voiture. Vous pouvez également appeler le numéro d’urgence 15 pour Signaler les infractions routières.

 

Les différents types de voitures radar banalisées

 

Les radars automatiques sont couramment utilisés par les forces de l’ordre pour surveiller le trafic routier et sanctionner les infractions au code de la route. Les radars banalisés, également appelés radars mobiles ou portables, sont des appareils de mesure de la vitesse qui peuvent être installés dans une voiture de police banalisée. Ils permettent aux policiers de contrôler la vitesse des véhicules sans se faire repérer.

Les radars banalisés peuvent être de différents types :

  • Les radars à ultrasons : les plus courants, ils fonctionnent en émettant des ondes sonores qui rebondissent sur les véhicules et permettent de calculer leur vitesse. Ils sont généralement installés à l’avant ou à l’arrière d’une voiture banalisée.
  • Les radars laser ou lidar : plus rares, ils fonctionnent en émettant des faisceaux laser qui permettent de mesurer la vitesse des véhicules. Ils sont généralement installés à l’avant d’une voiture banalisée.
  • Les radars télescopiques : les plus discrets, ils sont installés à l’intérieur d’une voiture banalisée et mesurent la vitesse des véhicules à l’aide d’un télescope.

Pour éviter d’être pris en radar, il est important de respecter les limitations de vitesse et de rouler à une allure constante. Si vous êtes flashé par un radar, vous risquez une amende et des points de permis.

 

Les caractéristiques de ces véhicules

 

Des voitures radar banalisées, vous en avez certainement croisé sans vous en rendre compte. Pourtant, elles sont légion sur les routes françaises et représentent un danger pour les automobilistes. Heureusement, il est possible de les repérer grâce à quelques caractéristiques.

Tout d’abord, une voiture radar banalisée est généralement une berline noire aux vitres teintées. Elle est équipée d’un radar de détection de vitesse et d’un appareil photo. Ces équipements sont généralement placés à l’avant ou à l’arrière du véhicule.

LIRE AUSSI  Voyant moteur allumé : les différentes causes

La voiture radar banalisée est souvent stationnée sur le bas-côté de la route, de manière à ce que le conducteur puisse surveiller les alentours. Elle peut aussi se trouver sur un parking ou dans une zone de travaux.

Si vous avez été flashé par une voiture radar banalisée, vous pouvez contestez la contravention. Pour cela, vous devez vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie afin de déposer une plainte.

 

Comment repérer une voiture radar banalisée ?

 

Les voitures radar banalisées sont des véhicules de police qui sont équipés d’un radar de poche. Ces véhicules sont souvent des voitures de tourisme ordinaires, mais ils peuvent aussi être des fourgonnettes ou des camionnettes. Les voitures radar banalisées sont généralement garées sur le bas-côté de la route, et elles peuvent être difficiles à repérer. Voici quelques conseils pour vous aider à les repérer :

  • Gardez un œil ouvert pour les véhicules qui semblent garés de façon inhabituelle, comme sur le bas-côté d’une route à sens unique.
  • Prenez note de tous les véhicules qui semblent vous suivre de près, surtout s’ils ne sont pas des véhicules de police.
  • Faites attention aux véhicules qui ralentissent brusquement lorsque vous approchez.

 

Les sanctions en cas de non-respect du code de la route

 

Les sanctions en cas de non-respect du code de la route sont nombreuses et variées. Elles peuvent aller d’une simple amende à une suspension de permis de conduire. Les infractions les plus courantes sont le non-respect du code de la route, le non-respect des limitations de vitesse, le non-respect du feu rouge, le non-respect du stop, le non-respect des distances de sécurité, etc.

Les amendes pour non-respect du code de la route sont généralement proportionnelles à l’infraction commise. Ainsi, les amendes pour non-respect du code de la route sont généralement plus élevées que les amendes pour non-respect des limitations de vitesse. Le non-respect du code de la route peut également entraîner une suspension de permis de conduire. En France, la suspension de permis de conduire peut aller de 3 à 6 mois. Le non-respect du code de la route est donc une infraction sérieuse qui peut entraîner de lourdes conséquences.

Pour éviter les sanctions en cas de non-respect du code de la route, il est important de respecter les règles et de se familiariser avec le code de la route. Il est également important de conduire avec prudence et de respecter les limitations de vitesse.